Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au Quotient Intellectuel — le fameux QI — car il a un rôle central chez le haut potentiel intellectuel. Il s’agit en gros du résultat d’un test psychométrique qui permettrait de fournir une indication sur l’intelligence de l’individu testé.

Avant de commencer, je me permets de préciser deux points que je trouve importants. Le premier, c’est que vous allez vous rendre assez rapidement compte que le QI — du moins son résultat — n’est pas totalement fiable. En réalité, on estime que le score obtenu n’est représentatif qu’à environ 70% de notre « intelligence réelle ». Ainsi, il est possible de passer plusieurs fois le même test et d’obtenir des résultats différents. C’est ce qui fait que je ne voue pas un culte fou au quotient intellectuel. Ensuite, mon second point, est que je vais malgré tout parler de résultats à ce test. Or, il est possible de mal interpréter un mauvais score. Certaines personnes se permettent de classer les Hommes selon leur intelligence, et les résultats des tests de QI ont d’ailleurs été la source de quelques théories racistes. Ce n’est ici pas le cas. …


Vous pensez avoir un enfant zèbre à la maison ? C’est possible ! Je vous donne ici quelques conseils pour (1) identifier la douance de votre enfant, (2) comprendre ce qu’il se passe dans sa tête, et (3) l’aider à avancer dans la construction de sa personnalité.

C’est quoi un enfant zèbre ?

Un enfant zèbre (ou enfant précoce, surdoué, etc.) est un enfant qui a un quotient intellectuel plus haut que la moyenne. Généralement, on estime qu’il faut un QI supérieur ou égal à 130 sur l’échelle de Wechsler pour faire partie des hauts potentiels. Contrairement aux idées reçues, ce cerveau sur-boosté n’entraîne pas une plus grande intelligence. En fait, il a un fonctionnement complètement différent des cerveaux « normaux » (atypiques dans le jargon).

Un enfant précoce ne va donc pas forcément tout réussir facilement, ou s’épanouir de la même façon que ses camarades. Au contraire, ce fonctionnement atypique cause régulièrement quelques troubles dans le développement de l’enfant. …


La personne à haut potentiel intellectuel développe fréquemment une grande sensibilité au monde extérieur appelée hypersensibilité. Je ne vais pas revenir en détails sur le fonctionnement des personnes hypersensibles car c’était le sujet de l’article précédent. Aujourd’hui, je m’intéresse à un « problème » lié à la gestion de mes émotions : comment gérer mon hypersensibilité ? En effet, je me suis jusqu’alors beaucoup documenté sur ce que c’était que d’être un surdoué hypersensible, mais très peu sur la façon de gérer ses émotions, sa grande émotivité, son potentiel émotionnel.

Je vais donc commencer par parler des difficultés liées à l’hypersensibilité et les problématiques qui apparaissent. Cela permettra par la suite de mieux identifier des potentielles solutions. Aussi, je me permets de préciser que je ne parlerai ici que d’hypersensibilité émotionnelle — et non pas sensorielle. En effet, cette dernière est liée à une intégration sensorielle ressentie comme douloureuse des stimuli sensoriels par le système nerveux. C’est une toute autre histoire, détaillée dans mon article sur l’hyperesthésie (le lien est en bas de cette page). …


S’épanouir avec le fonctionnement différent de l’adulte surdoué.

Je ne prétends pas avoir trouvé toutes les réponses. À mon avis, chacun est différent. Voici seulement ma façon de penser et de voir la vie d’adulte. Elle pourra, je l’espère, vous aider à trouver vous aussi votre épanouissement personnel en tant qu’adulte zèbre.

Image for post
Image for post

L’épanouissement personnel de l’adulte zèbre

Nous allons tout d’abord parler d’épanouissement personnel. Autrement dit, comment je peux m’aimer moi. Comment être heureux, avec « juste » moi. En lisant d’autres récits et retours d’expérience, je me suis rendu compte que beaucoup d’autres zèbre aiment être seuls. Et c’est également mon cas. Je suis bien, seul, dans ma tête. J’apprends, je crée, je découvre. …


L’intelligence émotionnelle est généralement une des compétences dont fait preuve une personne hypersensible à haut potentiel intellectuel. On la mesure avec le quotient émotionnel (permettant de la différencier du quotient intellectuel qui, lui, mesure l’intelligence cognitive). Les personnes surdouées fonctionnent en effet beaucoup à l’affectif et avec leur intuition. Leurs émotions « débordent » souvent et la surcharge émotionnelle doit être gérée. Cet ouragan d’émotions négatives et positives peut ébranler l’estime de soi. En parallèle, les compétences cognitives ont tendance à rationaliser et mesurer les émotions. Dans mon cas par exemple, j’ai tendance à décortiquer mes émotions pour essayer de comprendre d’où elles viennent et comment elles fonctionnent pour tenter de les désamorcer émotionnellement. …


Le surdoué analyse son environnement via son cerveau sur-vitaminé. De plus, il est hypersensible aux changements les plus subtils du monde qui l’entoure. Il ressent et comprend son environnement comme personne. Cette analyse constante cumulée à son hyper-réceptivité émotionnelle lui permettent d’obtenir un niveau de lucidité très élevé. On appelle cela l’extralucidité.

Image for post
Image for post

Définition de l’extralucidité

Tout d’abord, définissons de quoi il s’agit.

Définition classique de l’extra-lucidité

Si vous cherchez, vous trouverez plusieurs définitions de l’extralucidité. En gros, la personne extralucide à un « don » de voyance (ou de clairvoyance). Elle devine ce que le commun des mortels ne voient pas, ou ce qui échappe à la conscience normale. …


Comment l’hypersensibilité sensorielle peut devenir un vrai frein.

Image for post
Image for post

L’hyperesthésie : de quoi s’agit-il ? Qu’est-ce que c’est ?

L’hyperesthésie est un phénomène complexe qui peut rendre la vie compliquée. Je vais essayer de vous en donner les points clefs et caractéristiques des difficultés sensorielles chez les personnes atteintes.

Hyperesthésie : définition

La sensibilité des 5 sens d’une personne hyperesthésique est exagérée. Cette hypersensibilité active — à tort — le système nociceptif du corps. Pour faire simple, le système nociceptif est celui qui s’occupe de la douleur dans notre corps. C’est notre système d’alarme. Il est présent lorsque l’on touche une surface trop chaude (et que l’on va se brûler), ou lorsque la musique est trop forte et que cela nous fait mal aux oreilles par exemple. C’est un chirurgien de Amsterdam qui, pour la première fois, a prouvé cette relation entre l’hyperesthésie et la douleur. Depuis, de nombreuses recherches (comme ici, et ) soutiennent ce point de vue. L’hyperesthésie est donc une exacerbation douloureuse des sens. …


Caractéristiques de l’hypersensibilité


Etude et compréhension de la douance

About

Paul CTD

Hello ! Je suis un zèbre et j’ai décidé d’écrire au sujet de la douance :) enjoy connectthedots.fr/

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store